TEST: Tula Free-to-Grow

Tula Free-to-Grow

Ça fait un moment que j’ai envie de tester le dernier porte-bébé de Tula, le Free-to-grow. Bon, vous le savez déjà, personnellement ma préférence en matière de portage va aux écharpes tissées. Si je porte en préformé ou en MT, c’est que je n’ai vraiment pas le choix ou que je teste un porte-bébé géant avec une copine sur le dos. D’ailleurs là encore, je préfère porter en écharpe même si l’installation est plus fastidieuse, il faut le reconnaitre (les plus curieux d’entre vous pourront trouver sur Facebook des photos de moi portant une amie en Château Coco et en Easyfeel Preschool). En revanche, chez nous, monsieur a porté en échappe au début mais est passé au préformé dès qu’il a pu. Comme il a beaucoup de chance et une femme formatrice, il a testé à peu près tout ce qui existe (ou du moins existait) et a choisi les Tula ! Pour mon plus grand plaisir car il faut avouer que je suis absolument fan de leurs esthétiques. On a eu beaucoup de mal à choisir mais on a d’abord eu un Standart Pixelated (voir l’article sur notre première sortie) puis un Toddler Arbol. Bref, entre moi, qui les trouve trop classe, et mon homme, qui me disait ce week-end encore : « Il est vraiment indispensable se porte-bébé ! » en rentrant d’une journée en bord de rivière d’où notre fille (de 2 ans et ½) est rentrée  KO, on peut dire qu’à la maison les préfo Tula sont un peu nos chouchous. Bref, j’attendais avec impatience l’occasion de voir le petit dernier de la marque en action. Et j’ai enfin eu cette chance !

Pour ce qui est du look, au début c’était un peu timide. Ils étaient jolis (comme toujours chez Tula) mais rien de très extravagant, colorés ou originals comme ils savent le faire, mais la collection s’est déjà bien étoffée et on retrouve maintenant le choix varié que nous aimons tant. Nous, on a testé le Wonder (gris tacheté de beige). Il est plutôt sobre mais sans être triste.

Caractéristiques et comparatif avec le standart et le toddler :

Le tablier : C’est assez original, il est en double couche sergé (certifié 100 % OEKO-TEX® Standard 100). Pas comme celui d’une écharpe non, un sergé avec un fil très fin et serré. C’est doux au touché, plus que les toiles habituelles de Tula. Jusqu’ici j’avais vu sur notre Standart Pixelated , une couche toile fine (celle à motif) et une couche toile épaisse ou sur notre Toddler Arbol 2 couches toiles épaisses dont une avec les motifs. La toile épaisse étant du même type sur les 2 intérieurs (sdt et tdlr), les bretelles, la ceinture... et je ne pense pas que le type de toile soit lié au type type de porte-bébé mais juste au motif choisi.

Toile fine, exterieur de notre standart
Toile épaisse, exterieur de notre toddler
Sergé, exterieur du FTG

La largeur est réglable de 13 à 38 cm mais pas de réglage au niveau de la nuque. La hauteur est réglable également, en rétrécissant la partie supérieure du tablier, de 28 à 43 cm. Comme les autres, il bénéficie d’un petit rembourrage au niveau du creux des genoux de bébé mais bien moins important que pour les 2 autres modèles.

En terme de comparaison, il est semblable au standard au niveau de l’assise mais plus étroit au niveau du haut. En outre, les pinces du Free-to-grow sont plus accentuées que celles du standart.

Le système de rétrécissement du tablier est comparable à celui du Fittle Frog testé il y a quelques semaines (lire l’article précèdent) à la différence qu’il se fixe à l’aide de boutons pressions et non de scratch. Avantage, c’est moins gênant au niveau de la ceinture pour le porteur, inconvenant, les possibilités de réglage sont moins fines (3 tailles).

La capuche et ses attache sont aussi légèrement différentes des autres Tula.

Les bretelles : elles ne sont pas déclipsables (comme les autres de la marque) et donc ajustables d’une seul façon. A noter qu’ils parlent d’un double réglage mais pour moi la sangle de réglage au niveau de la couture avec le tablier est celle qui permet le réglage de la hauteur. Il n’est pas judicieux de régler les bretelles par ce serrage. Elles sont rembourrées sur toute la longueur soit 55 cm avec une bonne mousse épaisse sans être trop rigide (un des points forts pour nous de la marque). Elles sont légèrement incurvées vers le milieu et niveau matière, comme le tablier c’est en sergé tout doux.

La ceinture : elle est quasiment identique à celle des standards et toddler, même rembourrage, même profilé (13 cm de haut et 69 cm de large) sans compter la sangle évidemment. Là aussi, je retrouve le confort de cette ceinture qui participe réellement à la répartition du poids et donc au confort.

Il est prévu pour porter les bébés de 3,2 et 20 kg.

Le test avec un nouveau-né :

Encore une fois, j'ai eu ma chance de faire ce test avec une autre monitrice et son bébé, parfait pour tester ce type de porte-bébé dans de bonnes conditions. Le petit Mayeul (2 mois 1/2 pour environ 6kg) a bien voulu se prêter au test, le tout sans réellement interrompre sa petite sieste. Avec sa maman, on met tous les réglages au mini et on installe ce petit chou dans le porte-bébé. Comme il sort du sling dans lequel il s’était endormi, il est en position boule de bébé d’emblée.

Première constatation, le tablier est assez court pour laisser dépasser correctement son visage. Les voies respiratoires sont parfaitement dégagées. En revanche, on a un vrai manque de maintien au niveau du haut du dos. Le bas du dos, lui, est plutôt bien maintenu. Pour le haut, on aurait aimé un léger réglage au niveau de la nuque et la maman de Mayeul (qui est donc monitrice) précise que ce manque de maintien en haut du dos ne lui donne pas vraiment satisfaction et qu’elle ne portera pas avec tant que bébé n'aura pas grandi.

Niveau écartement, bien entendu, ça ne sera jamais aussi respectueux qu’une écharpe ou un sling mais c’est acceptable. En tous cas, sur Mayeul, la position ne nous a pas dérangées. Même la ceinture ne nous a pas semblées avoir trop d’impact au niveau de ses genoux.

Ce qui nous a le plus interpellé c’est, qu’alors même que Mayeul était en position super physio et détendu (je rappelle que monsieur dormais tout le long du test), son popotin ne reposait pas dans le fond du tablier. La profondeur du « siège », une fois réduite au minimum en terme de largeur, était semble-t-il trop importante. Ceci est probablement dû à la quantité de tissu regroupé et à la profondeur des pinces qui sont, même à "plat" bien plus marqué que celle du standard. Bref, on imagine bien qu’avec un mini de 3 ou 4 kg le maintien de la posture sera peu satisfaisant.

Comme toujours, nous rappelons qu’aucun bébé n’a été mal traité et que le petit Mayeul a à peine ouvert l’œil pendant les minutes qu’on durées ce test.

Le test avec un grand bambin :

Une agréable surprise. Évidemment, le confort n’est pas comparable à celui du Toddler pour une grande Loulou comme la mienne (2 an et demi, 14kg et 90cm lors de la dernière mesure il y a plusieurs mois) mais ça reste envisageable. Ce type de porte bébé n’étant pas réellement conçu pour des parents prévoyant de porter des bambin, ce qu’on lui demande c’est surtout de pouvoir dépanner de temps en temps quand bébé sera devenu grand. Et là, comme le standard, le bon soutient du tablier, la large ceinture et les brettelles bien rembourrées permettent de le faire de façon convenable.

Par contre forcement, ça dépasse déborde de tout les cotés, les jambes ne sont pas maintenu jusqu'au genoux et donc le confort de l'enfant ne sera pas optimum.

Point fort :

  • Tablier réglable en largeur et utilisable relativement tôt pour un préformé
  • Tablier réglable dans la hauteur
  • Confortable même avec un grand
  • Son look

Point faible :

  • Pas d’ajustement possible au niveau de la largeur en haut du tablier qui ne permet donc pas un bon maintien du haut du dos
  • Profondeur de l’assise pour un tout petit quand il est réduit au maximum

En conclusion, c’est, comme ses camarades réglables (Baby Carrier de Storchenwieg , Ergobaby Adapt, Buzzidil mini, Litle Frog Carrier….) une bonne alternative pour un portage précoce peu intensif en préformé, bien qu’il ne sera pas notre premier choix. En effet, le manque de maintien avec un tout nouveau-né, obligera le porteur à surveiller/maintenir le bébé, et la profondeur du « siège » quand les réglages sont au minimum ne permettra pas au bébé de se poser correctement. En revanche, sa simplicité d’installation et ses looks pour tous les goûts ne manqueront pas de séduire les parents novices ou souhaitant éviter les nouages.

Petite note à l’attention du fabriquant (s’il passe par là) : Un porte-bébé de ce type allant de la taille Standard au Toddler serait pour moi vraiment très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *