Néo VS Buzzi Mini

Néo de Néobulle VS Babysize de Buzzidil

Néobulle est une marque française que j’apprécie particulièrement. Crée il y a plus de 10 ans, la société a à cœur de développer des produits répondant aux besoins des tout-petits et de leurs parents. Bio, fabrication locale et produits de qualité vendus au juste prix ! Je suis ravie de vous présenter leur petit dernier Néo. On ne va pas se mentir, il est sorti il y a plusieurs mois (une V2 est même sortie récemment) et donc l’encre a déjà bien coulé à son sujet, je vous propose donc de prendre le temps de le comparer à celui qui est pour moi son concurrent direct, le Buzzidil babysize (que j’appellerai dans le reste de l’article le Buzzi mini) !

Leurs looks

Néo

Son petit look marin avec la « capuche », qui n’en est pas une mais une poche pour ranger la capuche qui a une forme rectangulaire classique, est tout à fait à mon goût. En outre, ce petit subterfuge permet d’allier design original et efficacité de la capuche traditionnelle.

Qu'en dire d'autre?

Les gouts et les couleurs… Moi j’aime bien les 2.

Buzzi mini 

Il reprend le design des autres buzzidil et a l’avantage d’avoir un très large choix de couleurs et de modèles. Certains sont vraiment à tomber.

Leurs tabliers

Néo

Il est en tissu d’écharpe 100% coton BIO et double couche. Hauteur mini 25cm, max 45cm et largeur mini 18cm, max 45cm. Réglable en hauteur et en largeur de l’assise et aucun réglage au niveau de la nuque. Il bénéficie en outre d’un petit rembourrage au niveau du creux des genoux de bébé.

Buzzi mini 

Il est en tissu d’écharpe 100% coton et double couche. Hauteur mini 30cm, max 42cm et largeur mini 18cm, max 37cm. Il y a des cordons d’ajustement de taille au niveau du pli des genoux sur le tablier pour la largeur et sur le haut des côtés pour la hauteur ainsi qu’un autre cordon dans la nuque. Il bénéficie également d’un petit rembourrage au niveau du creux des genoux de bébé.

Qu'en dire d'autre?

Il est pertinent d’avoir décalé le réglage de la largeur un peu plus haut sur le tablier du Buzzidil afin de s’assurer de la taille de celui-ci à cet endroit précis. Le rétrécissement au niveau de la ceinture fonctionne également mais peut entrainer une force au niveau de l’écartement… C’est de la géométrie mais en gros, selon la place du bébé sur le tablier et la longueur de ses jambes, la force appliquée sur l’écartement de son bassin pourrait varier. Heureusement le Néo limite ce phénomène grâce au positionnement de ses bretelles qui n’étirent pas le tablier dans sa largeur. On en reparle plus tard.

Ce type de réglage fronce énormément du niveau des fesses et forme une grande poche parfois trop grand pour permettre aux plus petits d'avoir les fesses correctement posés au fond du porte-bébé. Cela dit, j'ai peu constaté se problème lors de mes essaies avec le Néo comme le montre les photos ci-dessous.

Petit bonus pour le Buzzi dont la place du régalage permet d’ajuster la largeur, même une fois bébé installé et c’est super pratique.

On regrettera aussi le mou créer au niveau de la nuque pour le Néo quand il est rétrécie au maximum.

Leurs bretelles

Néo

Elles ne sont pas déclipsables et sont réglables à 2 niveaux : devant (ce qui agit également sur la hauteur du tablier et de façon classique, au niveau des sangles). Elles sont particulièrement fines ce qui est fort agréable pour les petits gabarits (V1) et un pad de confort pour augmenter cette épaisseur au besoin. La V2 présente des bretelles bien plus épaisses mais qui restent souples et agréables à porter. L’une des particularités du Néo est que ses brettelles sont attachées au niveau de la ceinture et non au milieu du tablier. Cela permet un portage plus soutenant que plaquant, ce qu’on apprécie pour les tout-petits. Cela permet aussi comme vue plus haut de ne pas étirer le tablier dans sa largeur alors qu’on l’a rétréci à sa base.

Buzzi mini 

Elles sont déclipsables pour permettre de les croiser dans le dos et sont ajustables de 3 façons (avant, arrière au niveau du clip et au niveau de la jonction avec le tablier). Le rembourrage fait 3 cm d’épaisseur pour 35cm de longueur. En outre, ce modèle propose de clipser les bretelles à 2 endroits différents : au milieu du tablier (comme pour la plupart des préformés) et au niveau de la ceinture (comme pour le Néo) ce qui en fait le préformé le plus modulable du marché. Les possibilités d’adaptation sont très nombreuses.

Qu'en dire d'autre?

Pour l’épaisseur, les plus fines sont celles du Neo V1, puis Buzzi mini puis Néo V2. Un virage à 180° donc pour la V2 du Néo avec des bretelles finalement assez épaisses mais qui restent souples et moelleuses..

A noter que sur la V2 la glissière du clip reliant les bretelles a été modifié suite à des retours de la V1.

Le fait d’avoir des brettelles attachées au niveau de la ceinture est le grand avantage de ces porte-bébés pour le portage des tout petits.

Et ici se joue ce qui va à mon sens aussi ce qui les différencie. Néo est peu modulable et donc simple d’utilisation pour un novice et Buzzi mini est très modulable ce qui est à la fois sa plus grande qualité et sont plus grand défaut quand on ne s’y connaît pas trop. En effet, le fait de pouvoir déclipser les bretelles permet de changer l'emplacement de l'attache sur le tablier mais aussi de croiser les bretelles dans le dos.

Leurs ceintures

Néo

Elle est fine, identique aux bretelles de la V1 et profilée pour 65 cm de rembourrage. Il présente un clip 2 points.

Buzzi mini 

Elle est assez large avec une forme profilée pour 72 cm. Son rembourrage est plus rigide que celui des bretelles mais aussi plus fin (1cm). Le clip ceinture bénéficie d’une boucle à 3 points.

Qu'en dire d'autre?

Elles sont dans la pratique assez similaires bien que les réglages de largeur du tablier aient une incidence différente sur l’un ou l’autre. Sur le Néo, on peut être un peu gêné quand le rétrécissement est maximum (plis au niveau de l’intérieur de la ceinture). Sur le Buzzi c’est la ceinture elle-même qui gondole légèrement quand le tablier est au réglage minimum.

Je note également que la ceinture du Néo étant particulièrement fine peu se plier sur elle même. Confort ou inconfort, je pense que là ça dépend vraiment de la morfologie. Moi ça ne m'a pas gêné.

 

Leurs prix

Néo 135€-145€ selon la version

Qu'en dire d'autre? Pas franchement de différence à ce niveau.

Buzzi mini 135.90€-145.90€ selon le modèle

 

Mes conclusions

Voici donc 2 porte-bébés dont les fabricants ont intégré le fait qu’un tout petit devrait bénéficier d’un portage en suspension, le moins plaquant possible et qui propose du coup de déplacer les brettelles au niveau de la ceinture.  Un choix pertinent à mon sens car il permet à un bébé manquant de tonus de s’enrouler correctement et de moins s’avachir comme il le ferait dans un autre préformé.  Cela ne remplacera jamais le maintien sur mesure d’une écharpe ou d’un sling, mais c’est une alternative pour des parents ne pouvant pas envisager la manipulation de l’écharpe.

Tissu d’écharpe, tablier réglable, prix équivalent… beaucoup de choses rapprochent ses 2 produits.

Ce qui va à mon sens faire une vraie différence, c’est la simplicité d’utilisation d’une part et la grande modularité de l’autre. Le Néo fera le bonheur des parents novices, recherchant la simplicité d’utilisation. Le buzzi mini quant à lui concernera des porteurs plus avertis ou souhaitant pouvoir adapter plus précisément leur confort de portage.

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup d’affection pour ses 2 modèles que je ne conseillerais simplement pas aux mêmes personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *